fbpx
ACTUALITES FOOTBALL QATAR2022

Coupe du monde Qatar 2022: “Un rôle important pour le sport pour libérer la femme de la tutelle masculine, Stéphanie Frappart”

Par Stanley Léandre

Pour la première fois de l’histoire de la Coupe du monde l’arbitrage féminin sera en fonction au mondial Qatar 2022. Alors, la FIFA a sélectionné trois arbitres dont la française Stéphanie Frappart ainsi que la Rwandaise Salima Mukansanga et la Japonaise Yoshimi Yamashita, il y a également trois autres femmes désignées comme assistantes parmi les arbitres convoqués du mondial.

Dans ce pays du Moyen-Orient à la superficie de 11 586 km, le Qatar, les droits des femmes sont très limités. Les femmes font encore face au système de tutelle commun à la région demeure donc elle sont sur un tuteur masculin. Généralement, il y a des décisions qui ne peuvent pas être prises sans l’autorisation masculine comme les suivantes: se marier, étudier, voyager à l’étranger, occuper certains emplois ou encore ouvrir un compte bancaire pour leurs enfants.

Pour Stéphanie Frappart, le football peut jouer un rôle pour avancer la politique du féminisme.

«C’est aussi un signe fort de la part des instances et de la FIFA de mettre des femmes dans ce pays-là. Si ça peut faire avancer les choses, je ne suis pas le porte-parole du féminisme, je l’ai assez dit, mais en tout cas, je sais qu’on joue souvent un rôle dans le sport. Même si on dit que ce n’est pas politisé, il y en a une partie et si ça peut faire avancer les choses, tant mieux. On est toujours attentive quand on est une femme au Qatar, mais je n’ai jamais eu de problèmes à ce niveau-là, j’y étais il y a 3/4 semaines et tout le monde est content de nous voir arriver» a laissé entendre l’arbitre française.

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »