fbpx
ACTUALITES QATAR2022

Coupe du monde Qatar 2022: Y a-t-il vraiment une ou des puissantes favorites ? 

Par Stanley Léandre

La Coupe du monde 2022 qui se déroulera au Qatar du 20 novembre au 18 décembre est l’une des éditions où les sélections de premières classes mondiales ne sont pas réellement détachées des autres. D’ailleurs même, celles de secondes zones peuvent rivaliser aux mastodontes par rapport à leurs formes actuelles et leur manque d’équilibre. Cette année, les deux grands pays du football sud-américains le Brésil et l’Argentine donnent impression qu’ils vont arriver à la compétition avec force et motivation pour détrôner la domination européenne qui fait rage depuis 2006.

Si la sélection brésilienne est considérée comme l’une grandes favorites mais elle conforte de sérieux problèmes d’équilibre. La force du Brésil c’est évidemment son attaque avec Neymar, Richarlison, Antony, Matheus Cuña, Vinicius Junior qui sont actuellement des attaquants de classe mondiale. Que ce soit, en défense ou en milieu de terrain, la Séleçao a des lacunes. Le sélectionneur brésilien Tite fait face à une carence au poste de latéral. Au milieu de terrain, le Brésil manque de justesse technique et de fluidité vue à un manque de relayeurs.

De son côté l’Argentine est une équipe très compacte mais qui compte énormément sur l’appui de Lionel Messi. La sélection argentine est beaucoup plus équilibrée que toutes les autres sélections avec une bonne discipline tactique. Elle pratique un jeu direct et elle possède une bonne assise défensive. Par contre, la Celeste manque de justesse technique et de fluidité. D’autre en plus, elle dépend trop de Lionel Messi.

Concernant la sélection française, elle possède de très grands footballeurs comme Kilyan Mbappé, Karim Benzema, Antoine Griezmann, Hugo Lloris, Raphaël Varane et Lucas Hernandez. Malgré la richesse de la génération de footballeurs français, le sélectionneur Didier Deschamps ne parvient pas encore à construire une équipe forte en raison des problèmes de mécanismes. L’équipe de France a enregistré plusieurs cas de blessures ces derniers mois. Ce qui fait que le technicien français peine à trouver d’automatisme, de pénétration des lignes, d’animation offensive et de repli défensif. Faut-il souligner que Didier Deschamps est encore dans un tâtonnement pour définir un plan de jeu car il a utilisé plusieurs schémas tactiques depuis 2020 dont 4-3-3, 3-5-2, 4-2-3-1 ou encore 4-4-2.

Par ailleurs, il y a d’autres équipes comme l’Espagne, les Pays-Bas, la Croatie, la Belgique, l’Angleterre et le Danemark qui sont ne pas éloignées des équipes susmentionnées en terme de production de jeu et forme actuelle. L’Espagne avec Luis Enrique qui a été demi-finaliste de la Coupe d’Europe est l’une des équipes à surveiller dans ce mondial. La roja dispose d’un bon plan de jeu fluide et offensif.

Contrairement aux deux dernières épreuves où l’Espagne et l’Allemagne étaient complètement au-dessus des autres compte tenu de leur production de jeu, cette année, il n’y pas vraiment une ou des équipes dominantes. En 2010, la sélection espagnole était sortie d’un sacre en Coupe d’Europe 2008 avec une génération d’orée de footballeurs talentueux et matures Xavi Hernandez, Andres Iniesta, Xabi Alonso, Carles Pùyol, Iker Casillas, Sergio Ramos, David Villa, Fernando Torres. De son côté, l’Allemagne était finaliste de la Coupe d’Europe 2008 et demi-finaliste en 2010. L’important dans cette sélection allemande, c’est qu’elle avait bénéficié de la régularité des cadres comme Miroslav Klose, Philipp Lahm,  Mezut Özil, Batien Schweinsteiger, Jérôme Boateng, Manuel Neuer, Thomas Müller, Mario Gomez, Matts Hummels qui avaient disputé au moins une compétition.

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »