Par Guillaume Guvenson

 

À l’occasion de la onzième journée de la première division du championnat français, l’AS Monaco au stade Louis II recevait le Paris Saint-Germain. Dominé  dans l’élaboration du jeu et mené  2-0 dans la première période , Monaco s’imposera 3-2 sur la fin, grâce à un très bon Fabregas auteur d’une passe décisive et d’un but victorieux.

 

Face une équipe monégasque très  jeune à l’exception du gardien italien Vito Mannone âgé 32 ans et de l’attaquant allemand Kevin Volland (28 ans), le PSG profitant de ses joueurs expérimentés va faire plier l’AS Monaco dans cette première période.

 

Lancé en profondeur (25′) par Angel Di Maria, le constant buteur français Kylian Mbappé ouvrira le score 0-1 d’une frappe à l’intérieur de la surface. Suite à une faute de Ballo-Touré sur Rafinha  le PSG va obtenir un pénalty que transformera (37′) le même Kylian Mbappé qui s’offrira un doublé 0-2. Malgré les efforts des hommes de Niko Kovac la première période s’est soldé sur le score de 0-2 , notons l’annulation de  deux buts parisiens par la Var ; Kean (39′) Mbappé (44′).

 

Cesc Fabregas à la rescousse

 

De retour des vestiaires, Niko Kovac va opérer plusieurs changements, mais le plus bénéfique sera le remplacement de Willem Geubbels par le milieu espagnol Cesc Fabregas (46′). Kevin Volland réduira le score 1-2 pour les monégasques (52′) puis égalisera 2-2 (66′) sur une passe décisive de Fabregas qui a été lancé en profondeur par le jeune Tchouameni . Véritable métronome depuis son entrée, le milieu espagnol donnera la victoire à l’AS Monaco 3-2 sur pénalty (84′) après une faute de Diallo sur Kevin Volland.

 

Monaco est un invaincu sur ses 9 dernières réceptions de ligue 1 en cumulant 6 victoires 3 nuls. Après cet exploit, l’AS Monaco passe provisoirement à la deuxième place avec 20 points derrière le PSG toujours leader avec 24 points.

Similar Articles

Laisser un commentaire