fbpx
You are here
Home > ACTUALITES > Ligue des Champions: Au moins deux raisons pour expliquer le début mi-figue mi-raisin du PSG en Ligue des Champions 

Ligue des Champions: Au moins deux raisons pour expliquer le début mi-figue mi-raisin du PSG en Ligue des Champions 

 

 

 

Malgré la présence de la star argentine, Lionel Messi, le Paris Saint Germain a été accroché en Belgique par le Club Bruges, le mercredi 15 septembre dernier. L’équipe parisienne a effectué un piètre match nul 1-1. C’est la première fois depuis 2016 (2-2 face au Ludogorets Lazgrad) que le PSG n’a pas pu remporter son premier match contre une équipe qui n’est pas des 5 grands championnats majeurs.

 

L’équipe parisienne avait donné l’impression qu’elle allait remplir une simple formalité contre l’équipe belge. Mis en orbite par Kylian Mbappé, Ander Herrera très offensif en ce début de saison, a ouvert la marque pour les parisiens à la (15e). 12 minutes plus tard, Vanaken a remis les deux équipes à égalité.

 

Manque de coordination entre les lignes

 

Pour aborder le Club Bruges, le technicien argentin Mauricio Pochettino a opté pour un milieu à trois Paredes, Wijnaldum et Ander Herrera. Ils n’ont pas pu faire progresser le jeu parisien. Georginio Widjnaldum est le plus ciblé dans la contre-performance du milieu de terrain parisien.

 

Réputé pour être un milieu box-to-box, capable de participer activement dans les tâches  défensives, dans l’élaboration du jeu et d’apporter son soutien dans l’animation offensive, le milieu néerlandais, Wijnaldum, est arrivé comme un pilier fort pour dicter le jeu parisien. Le capitaine de la sélection des Oranje a été complètement impuissant dans ce match. Il n’a pu aider le club parisien sur le plan offensif. La majeure partie de ses passes ont été des passes en retrait.

 

Manque de coordination au niveau de la ligne d’attaque

 

Pour la première titularisation du trio magique Neymar-Mbappé-Messi l’amitié NeyMessi a posé de sérieux problèmes dans le jeu parisien. Les deux ont combiné 30 passes entre eux en première période: Neymar a adressé 16 passes à Messi contre 14 passes de l’argentin, tandis qu’il ont respectivement adressé 3 et 2 passes à Mbappé.

 

La sexptuple ballon d’or, Lionel Messi est reconnu pour être un joueur collectif; généralement il fait jouer ses partenaires mais il n’a pas réussi à combiner avec Kylian Mbappé. Certainement il faudra du temps pour s’entendre avec le champion du monde français.

 

“Les combinaisons entre les joueurs offensifs viennent avec le temps, les joueurs ont besoin non seulement d’entraînement, mais aussi de compétition”, a expliqué le technicien argentin, Mauricio Pocchetino.

 

L’on croyait qu’avec les renforts d’Achraf Akimi,  Georginio Wijnaldum, Sergio Ramos et Lionel Messi, l’équipe parisienne allait être plus tranchante et offensive mais la performance décevante ce mercredi en Ligue des Champions a laissé planer des doutes. On reproche au PSG d’un problème de collectif pas encore huile. Ce manque de coordination est surtout remarqué au niveau de l’animation offensive.

Similar Articles

Laisser un commentaire

Top