Roberson Docteur

 

Le Heat ne pouvait pas laisser filer l’opportunité. Avec un match sur leur paquet, les floridiens se devaient de terminer en beauté le boulot en décrochant une quatrième victoire contre les Hawks, histoire d’éviter de se retrouver à 3-2 avant un Game 6 à l’extérieur. En revanche, mission accomplie pour les joueurs d’Erik Spoelstra avec un nouveau succès (97-94), et ce malgré l’absence de Jimmy Butler. Ils ont assumé leur statut de numéro un à l’Est en trouvant d’autres ressources pour être admis en demi.

 

Le Heat poursuit tranquillement son chemin, même sans Jimmy Butler. En effet, la franchise floridienne, première de la Conférence Est, a bouclé sa série face aux Hawks au terme d’un cinquième match qui a été perplexe. En effet, la franchise de Géorgie, qui jouait son avenir sur ce match, qui a démarré avec le mors aux dents.

 

De’Andre Hunter (35 points, 11 rebonds) a permis à son équipe de faire la course en tête dès le début du match puis à l’entame du deuxième quart-temps. Mais, le  Miami n’a jamais été distancé, l’écart maximal entre les deux formations ne dépassant pas six points. C’est à l’approche de la mi-temps que le Heat a tapé du poing sur la table, Grâce à un 17-0 en un peu moins de quatre minutes, Bam Adebayo (20 points, 11 rebonds) et ses coéquipiers ont pris les commandes de la rencontre, menant de douze longueurs à la pause.

 

Les Hawks ont réagi dès le retour sur le parquet, revenant à quatre points avant de reprendre un éclat. Un dernier sursaut d’orgueil à l’entame du quatrième quart-temps, a vu la franchise d’Atlanta se rapprocher à trois unités. Après avoir repris le large, les coéquipiers Victor Oladipo (23 points) se sont à nouveau fait peur mais, malgré un 12-5 dans les derniers instants de la rencontre, les Hawks s’inclinent (97-94) et voient leur saison s’arrêter là. Le Heat, de son côté, retrouvera les Sixers ou les Raptors en demi-finale de la Conférence Est.

 

De l’autre côté, les Grizzlies portés par son Joyau Morant

 

Si les Grizzlies se rapprochent du deuxième tour des play-offs NBA, c’est en bonne partie grâce à bonne forme de Ja Morant. Car, sur leur parquet, les joueurs de Memphis ont été copieusement dominé par des Timberwolves désormais en difficulté. Devant leur public, les Grizzlies ont pris un bon départ pour mener très rapidement de onze points. Toutefois, sous l’impulsion de Karl-Anthony Towns (28 points, 12 rebonds) et Anthony Edwards (22 points), Minnesota a inversé la vapeur pour virer en tête de trois points à l’issue du premier quart-temps. Une domination qui s’est perpétuée dans le premier quart-temps mais sans voir la franchise basée à Minneapolis corsé l’écart. Pour cela, il a fallu attendre la fin du troisième quart-temps. En effet, alors que les coéquipiers de Desmond Bane (25 points) se sont rapprochés à un point au retour des vestiaires, les Wolves ont haussé le ton et compter jusqu’à treize points d’avance. La fin du match est devenue irrespirable quand, grâce à un 10-0, Minnesota est revenu à une longueur avant de passer devant à l’entame de la dernière minute. A quatre secondes du buzzer, Anthony Edwards a cru arracher la prolongation sur un tir à trois points mais c’était sans compter sur Ja Morant (30 points, 13 rebonds). Fraîchement élu joueur ayant le plus progressé, le meneur des Grizzlies a inscrit le panier de la gagne à une seconde du terme de la rencontre. La tentative désespérée de Karl-Anthony Towns manquant le cercle. Avec cette courte victoire (111-109), Memphis reprend l’avantage dans la série avant le match 6 sur le parquet de Minnesota.

 

Les Suns n’ont rien lâchés  aux Pelicans.

 

Le duel entre les Suns et les Pelicans se rapproche de sa conclusion. La meilleure équipe de la Conférence Ouest a repris l’avantage à l’issue d’un match 5 absolument à sens unique. Si les joueurs de New Orleans, grâce notamment à Brandon Ingram (22 points, 5 rebonds, 5 passes), C.J. McCollum (21 points, 8 rebonds, 5 passes) et Jonas Valanciunas (17 points, 14 rebonds), se sont accrochés pendant les huit premières minutes, le match a ensuite tourné au cauchemar pour eux. Un 9-0 a permis aux Suns de s’envoler au tableau d’affichage pour ensuite être quasiment hors d’atteinte.

 

L’écart entre les deux formations a très rarement chuté sous la barre des dix points pendant les deuxième et troisième quart-temps. Mikal Bridges (31 points, 5 rebonds) et Chris Paul (22 points, 6 rebonds, 11 passes) ont mené les Suns, qui ont compté jusqu’à 18 points d’avance au cœur des douze minutes suivant le repos. Dans le quatrième quart-temps, le sursaut d’orgueil des Pelicans leur a permis de se rapprocher mais sans revenir à moins de sept longueurs de Suns tout en maîtrise. Les deux dernières minutes ont vu la franchise de l’Arizona fermer les portes en défense pour conclure la rencontre sur un 8-0 pour une victoire de quinze longueurs (112-97), la troisième dans la série. Les Suns auront donc la possibilité dans un match qui s’annonce rude, de mettre fin au suspense loin de leurs bases lors du Match 6, face aux  Pelicans qui n’ont plus d’autre solution que de gagner.

Similar Articles

Laisser un commentaire